Investir dans l’immobilier d’entreprise

Investir dans l’immobilier d’entreprise

En tant que particuliers, sachez que vous avez la possibilité d’investir dans l’immobilier d’entreprise. C’est une solution qui peut devenir très rentable…
Quand vous vous décidez d’acquérir un bien immobilier, vous avez deux objectifs : devenir propriétaire pour y vivre ou devenir propriétaire dans le but de louer. Toutefois, si vous voulez un maximum de rendement, vous pouvez vous rendre vers l’immobilier d’entreprise.
Vous n’avez jamais songé à investir dans un local commercial ? Vous pensez que vous n’y aurez jamais accès ? Sachez que le marché de l’immobilier d’entreprise est à la portée de tous. À condition d’avoir de l’expertise et d’être un grand épargnant.
Voici quelques conseils pour bien investir dans l’immobilier d’entreprise.

Ce qu’il faut savoir concernant l’immobilier d’entreprise

Avant d’investir dans ce type d’immobilier, vous devez tout d’abord vous renseigner auprès d’un professionnel dans la gestion en immobilier d’entreprise. En effet, il faut une personne expérimentée afin de vous guider à prendre les bonnes décisions ; aussi, vous serez au courant de tous les avantages et de la sécurité de votre investissement. Il est à préciser qu’investir dans l’immobilier est bien différent d’investir dans l’immobilier à usage d’habitation.

L’emplacement géographique par exemple, doit être stratégique : acheter un bien dans une rue commerçante, proche d’une grande enseigne ou près d’un quartier central favorisera la convoitise de vos futurs locataires. Les répercussions des nouvelles normes quant à l’amélioration de la consommation énergétique seront plus importantes que dans la location d’habitation. Et en ce qui concerne la perspective de revalorisation des loyers, elle est assez restreinte, ce qui fait que cet investissement n’a que des avantages.

Les quartiers à cibler

Pour que votre investissement puisse porter ses fruits, le choix du quartier est non négligeable. À Paris, le quartier central des affaires regroupe le 7e arrondissement une part du 2e et du 9e ainsi que le 16e arrondissement nord. Mais les transactions y sont très chères et peuvent vite atteindre le million d’euro. La demande de location ne cesse pourtant de monter en flèche. Les secteurs les plus abordables sont ceux du 15e, du 13e proche de la gare de Lyon et du 7e arrondissement. La Défense est plus recommandée pour les très gros investisseurs. En somme, pour un investissement réussi, il faut être dans un secteur tertiaire attractif et proche des transports urbains. En province, il faut aller vers les bassins d’emploi actifs et variés.

Miser sur le neuf ou l’ancien ?

Les locaux qui sont neufs ou très bien rénovés ont beaucoup d’atouts : ils sont équipés avec des appareils de haute technologie et répondent aux normes de constructions récentes surtout en termes d’énergie et d’accès aux PAMR. De plus, ils disposent de places de stationnement pouvant accueillir plusieurs voitures. Les locaux anciens eux, requièrent beaucoup de travaux afin de pouvoir être loués de nouveau. Pourtant, on recense quand même de nombreux avantages : en effet, si des travaux doivent être faits, le prix subira une décote et loyer peut-être supérieur à celui dans une habitation neuve moins bien placée. Certains bureaux anciens peuvent donc devenir plus rentables comme les rez-de-chaussée ou encore les fonds de cour d’immeubles.

Mais dans le cadre d’un immeuble ancien, tout local peut-il être loué pour faire office de bureau ? Sachez que cela dépendra entièrement du règlement de copropriété de l’immeuble.

Comment bien investir ?

– Miser sur la SCI : pour bien investir dans l’immobilier d’entreprise, la solution la plus prisée est la création d’une Société Civile Immobilière avec ses proches. L’achat du bien se fait par cette SCI, puis il est loué à l’entreprise. La location est soumise au régime des revenus fonciers et les loyers perçus sont répartis entre les associés. S’il y a une plus-value dans le cadre d’une revente, alors sera appliqué le régime des plus-values immobilières privées. Il y aussi la SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier est un placement au cours duquel le proprio veut avoir du profit. Elle impose moins d’obligations que dans le cadre d’une SCI. Enfin, il y a l’OPCI ou Organisme de Placement Collectif Immobilier qui est moins rentable que la SCPI.

– Louer des locaux équipés : comme c’est le cas d’une location d’un logement meublé, l’investissement dans l’immobilier d’entreprise est soumis au régime des BIC. Le proprio bailleur est pris comme un commerçant comme c’est le cas d’un loueur en meublé professionnel (mais sans le minimum de recettes annuelles ! Voici que vous pourrez chercher à savoir sur le statut de loueur en meublé professionnel). En plus du prix d’achat du bien, s’ajoutent l’achat et la mise en place du matériel et travail. Pour ce faire, vous devez créer une SNC (avec ou sans associés). Les avantages ? Une réduction des frais de mutation sur le 1er exercice ; un amortissement par an du prix du local ; une remise des intérêts ; et dans le cas d’un déficit, la quote-part des associés est imputée sur le revenu général sans plafond.

Les rendements de l’immobilier d’entreprise

Généralement, le rendement brut dans ce type d’investissement est de 5% dans la capitale, ce qui vous permettra de couvrir entre 50 et 60% de votre emprunt. C’est déjà nettement supérieur à ce que vous aurez dans le cadre d’une location de logement, car l’investissement locatif est plus focalisé sur l’attente d’une plus-value lors de la revente (avec une rentabilité oscillant entre 2.5 et 3%). En lisière de Paris, il y a les meilleurs bénéfices, soit entre 6 et 7% bruts. Il en est de même dans les grandes métropoles de France comme Lyon et Bordeaux.
Les investisseurs les plus malins trouvent dans l’immobilier d’entreprise un vrai avantage de ce constituer une épargne importante. En ville ou en périphérie, faites le point avec un professionnel avant de sauter le pas !

PATRIMOINE IMMOBILIER
fr French
X